Sous l’insouciante fascination du cheveu

Partager :

1964 © photographie Neil Barr Tirage argentique sur papier baryté, J.D.'Okhai Ojeikere © musée du quai Branly Cette photo sensuelle l’est tout autant par la lumière et la nudité de cette Japonaise que par l’accumulation des cheveux qui révèlent son corps. Grâce à sa série « African spirits », le photographe Samuel Fosso met en avant plusieurs portraits de personnalités africaines ou d’origine africaine. Photo : Claude Germain

Suspendue par un simple fil, la longue chevelure lisse de cette véritable tête réduite intrigue et déstabilise. © musée du quai Branly, photo Patrick Gries. © musée du quai Branly, photo Patrick Gries. © Collection Jean-Jacques Lebel Maga, Magaland, Inde, début du XXe siècle. Bois, poils de chèvre et d'ours, cheveux, toile, rotin, couris Cet ornement polynésien, appelé

Pendant dix mois au musée du Quai Branly, à Paris, l’expositionCheveux chéris retrace à travers l’histoire de l’art ancien et contemporain, de la mode et des mœurs, l’influence et la fonction des cheveux à travers les époques et les cultures.

Entre frivolités et trophées, la vitrine invite à réfléchir au-delà d’une tignasse marqueur social et support de la beauté. A travers notre éventail de choix, découvrez notre sélection en image.

- Exposition Cheveux chéris

  • Jusqu’au 14 juillet 2013
  • 37, quai Branly
  • Paris
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?