Viol en réunion : la garde à vue de Gomis et Benalouane est prolongée

Partager :

JPEG - 18.7 ko

La garde à vue pour “viol en réunion”, de l’attaquant international de l’Olympique lyonnais Bafétimbi Gomis et un de ses anciens coéquipiers à Saint-Etienne, Yohan Benalouane qui joue cette année en Italie, qui a commencé mercredi soir à Lyon se prolonge ce jeudi.

Selon lexpress.fr, des confrontations sont prévues, ce jeudi, entre les deux footballeurs et la victime présumée. “Les versions sont divergentes donc nous organisons des confrontations dans la journée”, a indiqué une source proche de l’enquête à l’AFP.

La victime présumée, qui affirme qu’elle n’était pas consentante pour avoir des rapports sexuels avec les deux hommes, “n’a jamais fait état de violences” physiques mais il faut vérifier qu’il n’y ait pas eu de “contraintes morales, psychologiques” par exemple, a précisé la même source.

Les analyses physiologiques et toxicologiques pratiquées sur cette femme mercredi, après la nuit où se seraient déroulés les faits, n’ont rien donné de déterminant. Une perquisition a également eu lieu dans l’appartement en question à Lyon, là encore sans succès.

Gomis a démenti cette accusation en début mercredi après-midi

Alors dans la tourmente hier, l’ancien stephanois avait démenti cette accusation sur facebook.

“Je vous informe que je démens formellement les accusations qui sont portées contre moi et que contrairement à ce qui a pu être écrit, je n’ai absolument pas passé la nuit en garde à vue. Merci pour tous vos messages de soutien”.

“Les faits ont été signalés en fin de nuit à la police, mais aucune plainte n’a été déposée et on n’a pas encore entendu la victime”, avait alors précisé un responsable policier à l’AFP.

Une femme de 38 ans a rapporté à la police avoir été la victime d’un viol par deux joueurs lyonnais. Les faits se seraient produits dans la nuit de mardi à mercredi, entre 1h00 et 2h30 du matin, au domicile de l’avant-centre lyonnais, dans le 7e arrondissement, selon le site internet de Lyon Capitale. La femme qui accuse les deux joueurs d’agression sexuelle se serait confiée à une amie venue la chercher en pleine nuit.

1 Message

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?