Harcèlement sexuel : "Mon chef me suggérait de porter des strings"

Partager :

Anabella a subi le harcèlement de son supérieur pendant deux ans. Depuis le 4 mai, les victimes dans son cas ne peuvent plus poursuivre leur agresseur au pénal. Pour la jeune femme, c’est une seconde gifle.

Son sourire masque une souffrance mal dissimulée : de 2002 à 2004, le supérieur hiérarchique d’Anabella l’a harcelée tous les jours. Sexuellement d’abord, puis moralement. Récit d’un calvaire et d’un long feuilleton judiciaire.

"Tout a commencé quelques jours après mon embauche. Mon supérieur, associé du directeur général, me complimentait régulièrement sur mon physique. J’étais surprise et gênée. En rigolant, il se permettait aussi de commenter ma tenue : "Tu es bien trop couverte" disait-il, "une femme comme toi devrait montrer ses bretelles, porter des strings". J’ai tremblé intérieurement et quitté son bureau.

Mon chef me draguait ouvertement, c’était impensable et dégradant. Mais comme je ne répondais pas à ses avances, il s’est montré plus entreprenant. Un jour, il m’a demandé par téléphone de lui apporter un café. Ca m’a étonné mais j’y suis allée. Arrivée dans la salle de réunion, il était là, avec un grand sourire et deux gobelets dans les mains. Je n’oublierai jamais. D’un air enjoué, il m’a lancé : "Tu n’as toujours pas compris ? Regarde l’effet que tu fais à bibi". Derrière la toile de son pantalon, son sexe était en érection. J’ai été choquée, horrifiée. Je suis sortie sans un mot, en me traînant jusqu’à la porte, dans un état de choc. Une demi-heure après, il me confiait des tâches urgentes à régler en à peine une heure au lieu d’une semaine. J’ai compris que ma réaction lui avait déplu et que j’allais le payer.
Harcèlement sexuel : la loi annulée, et maintenant ?

Et c’est là que le harcèlement moral a pris le relai... Lire la suite sur lexpress.fr

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?