Vivement l’été !

Share :

Pour célébrer l’été qui arrive au galop, nous avons tous été conviés au banquet qu’offre le “soleil” depuis quelques jours. Nous sommes donc des invités privilégiés autour de la plage, des activités en plein air, des barbecues et de l’évasion. Et nous disons merci!

Enfin, nous allons bientôt pouvoir devenir agiles, débarrassés des vêtements qui nous alourdissaient. Au placard, le joli pull tissé avec adresse et délicatesse! Le bonheur est à son comble, l’excitation à son paroxysme. La joie et la bonne humeur marquent les visages. Les entreprises commerciales se frottent les mains. Les patrons songent au remplacement. Et aux cdd saisonniers. Le mouvement est perceptible. C’est le moment d’élaborer son programme estival, à la semaine près.

En fait, on rêve de l’été toute l’année. Et dès les dernières semaines du printemps, seul le soleil et sa diversité de plaisirs concentrent notre intérêt. On a un regard simple et positif sur la vie. Une prise de conscience soudaine de la beauté de la nature et des gens. Et cette bonne humeur coïncide toujours avec l’avènement de l’été. Pourquoi?

Les spécialistes des sens répondent que ce n’est pas un hasard. Selon eux, si l’été donne un coup de cœur à nos élans, c’est parce que la lumière exercerait une action importante sur l’organisme d’un être humain et par ce biais sur son moral. Aussi le soleil, ou plus exactement la lumière qu’il diffuse répand la bonne humeur et rend les êtres euphoriques et énergiques.

Ce serait idéal si toute la France pouvait bénéficier de ce moment offert par dame nature pour réparer les dommages causés par le dur labeur. Ils sont malheureusement nombreux chez nous ceux qui, pendant que nous jouissons de la vie, croulent sous le poids du travail.

L’été de tous les plaisirs pour les uns se transforme en été de tous les jobs pour les autres. Survie oblige ! Cette période de l’année est l’occasion pour les chômeurs de longue durée de gagner un pécule, de décrocher un viatique pour les autres saisons.

Au diable les plaisirs, car ceux-là, ne travaillent pas l’été pour s’offrir des vacances. Ils ne cherchent pas le travail pour acquérir une quelconque expérience mais pour nourrir leur famille.

A tous ceux là et à tous les autres, nous souhaitons un regain de vitalité pour les beaux jours qui arrivent et que le soleil galvanise nos cœurs pour une brève pensée généreuse à l’adresse de ceux qui ne peuvent pas s’offrir les petits luxes de l’été.

Forum registration required

You must be registered before participating in this forum. Please enter your personal identifier . If you have not yet registered, you must register.

Connectionregisterpassword forgotten?