Le mariage homosexuel est-il une nécessaire absurdité?

Share :

François Hollande, élu le 6 mai, ne va sans doute pas tarder à avoir une majorité à l’assemblée pour faire voter des lois. Le premier tour qui a lieu ce dimanche donnera déjà une tendance. Parmi ses soixante engagements pris par le candidat, figure l’ouverture du droit au mariage et à l’adoption aux couples homosexuels. Il s’agit de l’engagement 31, repris en choeur par de nombreuses associations dont Homosexualités et Socialisme. Cela figure même dans la feuille de route de sa première année de quinquennat : la loi est promise entre août 2012 et juin 2013.

JPEG - 59.6 kb

Il fait aujourd’hui peu de doutes que cet engagement sera respecté. Les mentalités ont avancé et je pense que l’opinion est mûre pour que ce changement se fasse. Nicolas Sarkozy lui-même avait caressé l’idée en février 2012, avant de faire marche arrière devant l’hostilité de son camp.

Les homosexuels vont donc potentiellement avoir le droit à la copie conforme du mariage hétérosexuel. Mon impression, c’est que les homosexuels veulent vraiment une égalité de traitement pour ne plus être discriminés par la loi. C’est en substance ce que m’a dit Silver, un des deux initiateurs du Projet 17 mai contre l’homophobie :

La question du mariage homosexuel est essentielle car pour vaincre l’homophobie, il faut une égalité des droits. Accorder le mariage civil uniquement aux couples hétérosexuels est une discrimination envers tous les couples homosexuels. Le PACS n’est pas suffisant ; un couple reste un couple, alors pourquoi ne pas accorder les mêmes droits à tout le monde ? Autoriser enfin le mariage pour tou(te)s marquerait une avancée considérable pour l’égalité.

Le mariage, donc. Une institution censée assurer la transmission du patrimoine à une descendance légitimée par l’acte d’union devant monsieur ou madame le maire. Et qui comprend donc un devoir conjugal (il faut bien faire du sexe si on veut des enfants – vous voyez déjà poindre l’absurdité) et une clause de fidélité (on s’assure du père de l’enfant en lui imposant de ne coucher qu’avec sa femme). On me dit souvent que j’exagère et que le devoir conjugal n’existe plus : pourtant des jurisprudences fort récentes entérinent le devoir conjugal et l’obligation d’être en mesure de consommer le mariage.

Les tenants du mariage homosexuel utilisent souvent un argument factuel : les recompositions familiales nombreuses ont déjà explosé le mariage tel qu’il existait, les familles homoparentales existent déjà, autant que la loi reconnaisse la réalité.
Lire la suite sur lexpress.fr

1 Message

Forum registration required

You must be registered before participating in this forum. Please enter your personal identifier . If you have not yet registered, you must register.

Connectionregisterpassword forgotten?